Publié par Laisser un commentaire

Automne – SAISON 3

Nous revoici, pour la suite de l’Odyssée de la création d’un maillot de bain HISTORIA NATURAL. L’Odyssée, car en effet, le moment est venu pour HISTORIA NATURAL de braver l’Atlantique afin de retrouver son équipe en Colombie. En vrai, je vous rassure, le voyage est certes long mais pas aussi aventureux que celui d’Ulysse, même si toutes les belles sirènes qui vêtiront mes maillots ne quittent pas mon esprit…

Les feuilles rousses de l’automne français me manquent terriblement depuis quelques années j’avoue… Mais les journées colombiennes n’ont rien à envier à l’hiver français qui se tisse tranquillement.

Le voyage à l’atelier en Colombie

Sans avoir eu le temps de lézarder sur les plages françaises cet été, la rentrée a eu son lot d’angoisses et d’excitations, sous le Soleil et la pluie de Bogotá !

Qui-a-t-il dans la valise fraîchement débarquée en Amérique Latine ? et bien beaucoup de boulot … Des prototypes, des vêtements d’inspiration, des dessins, des planches à afficher sur le mur du bureau de design. Sans oublier, mon tablier de boulot et ma trousse de couture.

ça, c’est la collection N°3 HORIZON qui est prête pour la production !

La joie des retrouvailles, de l’espagnol qui me chatouille la langue… mais aussi les embouteillages, la pollution et le froid. En effet, Bogotá est situé à 2500 m d’altitude. Sans s’en rendre vraiment compte, car on n’a rien gravi du tout pour y arriver, le climat et le mal de la montagne est là ! Couplé au voyage et au décalage horaire (6 ou 7 h), je trompe en fait en peu le jet lag en me réveillant avec les premiers rayons du Soleil…

Journée type

Vous allez penser que cette journée est un peu folle, mais en Colombie, l’ensoleillement est de 12h ! Le soleil se lève à 5h30 et se couche à 17h30, et ce, tout les jours de l’année. Seul la pluie peut faire vaciller tout ça !

5h30 – Réveil – “Madrugar” Il y a en espagnol beaucoup de mot qui n’existe pas en français. Ici, juste un mot pour dire “se lever tôt” 😉 C’est un peu comme si nous disions “Matiner”

7h30 – Arrivée à l’usine – Dans le quartier de Bogota Marsella (= Marseille !) Et oui, je ne mens pas si je dis qu’en Colombie, je travaille à Marseille 😀

11h – “Onces” – Los onces, (= onze), c’est la colassion de la matinée. L’heure pour Célina la modéliste de sortir son tuperwear de fruits coupés, banane, papaye, ananas… Les Jeudis, c’est l’usine qui régale tout le monde d’une spécialité, arepa, roscone, empanadas, pastel con arequipe…

13h30 – “Almuerzo” – Le moment de gravir les étages pour rejoindre la salle de repas. Les colombiens mangent beaucoup de riz.

17h30 – bus – Le bus c’est toute une histoire… Il ne faut surtout pas s’endormir en l’attendant, car 1er, on ne sait pas du tout quand il va passer, et si vous ne lui faites pas signe, il ne s’arrêtera pas ! Autre difficulté, ils roulent vite, et le numéro n’est pas très visible, bref mieux vaut chausser ses lunettes.

18h30 – Sport – L’année dernier, j’ai pu tester le bikrame yoga. Cette année, c’est piscine et yoga.

20h30 – Une arepa avec queso campesino et avocat – ça c’est mon petit repas du soir préféré 😉

21h30 – DODO

Voici une journée de travail en semaine à l’usine. Bien sûr, le chef, c’est moi-même (!! ahh !!) donc je fais comme je veux. Si je veux sortir plus tôt, je m’organise juste pour terminer mes objectifs de la journée avant de partir 😉 et ça c’est le bonheur d’être entrepreneuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *