Conseils d’entretien

Besoin de conseils pour le lavage de votre maillot ? Rassurez-vous, c’est hyper simple. Tous les modèles HISTORIA NATURAL passent en machine sans souci, à condition de laver à 30° maximum !
Et ce conseil vaut pour tous vos vêtements passant en machine.

Pourquoi ne pas recommander uniquement le lavage à la main ?

Et bien contrairement à ce que l’on pense, on peut facilement malmener un tissu en le lavant à la main, alors que l’on pense en prendre le plus grand soin ! 

En effet, une eau à 30° n’est pas si chaude que ça sous nos doigts, on peut donc laver plus chaud que prévu… Autre souci, l’essorage à la main : vous savez, quand on fait tourbillonner notre pull gorgé d’eau, entre nos mains en le tordant méchamment !!! Plus jamais s’il vous plait, surtout que toutes les machines actuelles ont des programmes lavage et essorage doux.

Revenons à votre maillot de bain !
Autre raison importante de son lavage en machine : attention, parce que cette révélation va finir par vous convaincre.
Le maillot de bain, si l’on en fait l’usage pour lequel il a été conçu, est gorgé d’eau chlorée, de différents micro-organismes qui peuplent les eaux, de sel, de sable, et parfois même, de ces quatre ingrédients à la fois :- / Attention aux crèmes et huiles solaire aussi, qui sont très tâchantes pour les maillots de bain…

Le lavage en machine de temps en temps est donc le meilleur moyen pour nettoyer la fibre en profondeur. Correctement débarrassé des résidus de sel, de chlore et de crème, votre maillot sera intact plus longtemps.

La règle de base 

Tout simplement, après chaque utilisation : rinçage à l’eau claire + séchage à l’air libre, c’est la Base N°1 d’un bon entretien !
Dans tout les cas, n’oubliez pas votre maillot mouillé en fond de votre sac.  Ne le faite pas sécher ni en plein soleil ni en machine. Evitez de déborder sur votre maillot quand vous vous mettez de la crème, et attention aux surfaces rugueuses, rocheuses, pour ne pas abîmer le tissu. 

Encore un petit conseil : pas de pince à linge (rien d’irréversible mais le pince risque de laisser des traces) et attention aux brassières et maillots une pièce fines bretelles mis sur cintre alors qu’ils sont très mouillés lors d’un lavage/rinçage à la main. Là où l’essorage machine est parfait, l’essorage à la main est soit trop violent (il laisse le tissu chiffonné), soit pas suffisant (le maillot reste trop lourd). Le poids du maillot sur cintre risquerait alors d’étirer les fines bretelles. Un peu de précautions donc en moment du séchage, comme vous le feriez avec votre pull préféré 😉 

Longue vie à votre maillot, et bonne baignade à vous,

Eva